Lundi au vendredi : 8h30 – 18h30 • Samedi : 8h30 – 12h30

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Avis Google : 5/5

Le capricorne et les vrillettes

AccueilPréservationLe capricorne et vrillettes

Le capricorne et les vrillettes sont des insectes à larves xylophages, responsables de la dégradation d’une charpente ou d’autres pièces de bois.

Nous sommes certifiés CTB-A+, le plus haut niveau d’exigences en termes de qualité de service dans le traitement des insectes et larves xylophages.

Prises en charge pour le traitement des capricornes et vrillettes

L'inspection des lieux

La première étape de notre prise en charge est de réaliser une inspection des lieux afin d’identifier précisément les lieux, le type d’insecte xylophage et les dégâts. Cette étape nous permettra d’établir le meilleur processus d’intervention.

Le chiffrage du traitement

En fonction du diagnostic constaté lors de l’inspection, nous réalisons un métrage précis et méticuleux par mètre linéaire et/ou par m². Une offre complète de traitement vous sera transmise dans les meilleurs délais.

 

Le traitement des bois

Il existe 2 types de traitement : préventif et curatif. Selon le besoin et l’essence du bois, nous adapterons notre processus de traitement en respectant un référentiel strict. Nos techniciens experts en pathologie du bois procéderont à sa mise en œuvre.

La garantie de résultat

Nous sommes en mesure de garantir nos traitements sur une période de 10 ans selon des critères en lien avec notre certification et nos assurances. Notre garantie vous permettra d’appréhender sereinement l’avenir en cas de réinfestation.

EN SAVOIR PLUS

Nous proposons 3 types de prestations

1. Le diagnostic bois

La présence d’insectes ou de larves xylophages est parfois difficile à constater.
Notre expertise et notre diagnostic vous permettront de déterminer si vos bois sont véritablement infestés et si un traitement est nécessaire afin de les préserver.

2. Le traitement préventif

Si vous souhaitez protéger votre charpente, le solivage d’une cave, quelques poutres apparentes ou encore une ossature bois, le traitement préventif va préserver vos pièces de bois pendant une durée de 10 ans durant lesquelles vous ne risquerez plus rien.

3. Le traitement curatif

Lorsque les insectes ou larves xylophages ont déjà infesté vos structures en bois, le traitement curatif par l’injection d’un insecticide à cœur des bois, est la bonne solution pour éradiquer ces nuisibles avant qu’ils n’engendrent des dégâts considérables.

Comment se déroule un traitement ?

Le traitement des capricornes et des vrillettes doit être réalisé chronologiquement selon un référentiel strict et certain savoir-faire que nous avons choisi de faire certifier CTB-A+ par la FCBA (Institut technologique chargé des secteurs de la forêt, de la cellulose, du bois de construction et de l’ameublement).

Identifier l’insecte, l’essence du bois et les dégâts.

Sondage des pièces de bois.

Bûchage des pièces de bois (mise à jour du bois sain, retrait des bois abimés).

Brossage et dépoussiérage des bois (élimination de la vermoulure dans les galeries des larves).

Nettoyage et évacuation des déchets.

Perçage des puits d’injection sur 2 ou 3 faces selon l’épaisseur (3 à 4 trous en quinconce par mètre linéaire – entraxe ± 33 cm).

Pose des injecteurs à bille anti-retour (injecteur bois [brun, marron ou blanc]: ø 9.5 sans tête – L = 37 mm).

Injection de l’insecticide en profondeur (produit certifié CTB P+).

Pulvérisation de l’insecticide en surface (double pulvérisation – Produit certifié CTB P+).

 Attention, le processus de traitement peut varier en fonction de l’essence des bois. Par exemple, certains bois feuillus, contrairement aux bois résineux, ne nécessitent pas la mise en œuvre d’une injection tous les 33 centimètres. Selon les règles de l’art nous injectons seulement au niveau des points d’assemblage ou encore au niveau des zones en contact avec les maçonneries.

Plus d’informations sur les capricornes et les vrillettes

Nous vous proposons quelques informations essentielles sur les capricornes et les vrillettes mais il existe d’autres insectes xylophages que vous retrouverez plus bas sur cette page.

Les risques liés à une infestation d’insectes xylophages sont la fragilisation de vos bois, jusqu’à affecter la résistance mécanique et atteindre le point de rupture de certaines pièces, pouvant ainsi engendrer un effondrement partiel ou complet de la structure.

Les larves se nourrissent de bois en grignotant l’aubier (parfois le duramen, mais cela est très rare) petit à petit pendant des mois ou années.

Le capricorne des maisons

Hylotrupes bajulus

Il s’agit de l’insecte xylophage le plus vorace et le plus actif dans nos régions. Très répandue en France, cette espèce d’insectes xylophages s’est particulièrement développée à partir des années 50 lorsque l’utilisation de bois résineux pour la construction de charpentes s’est imposée.

Le Capricorne des maisons apprécie particulièrement les essences résineuses telles que l’épicéa, le sapin ou le pin. Ces insectes xylophages ne s’attaquent pas aux essences feuillues. De couleur marron foncé, l’adulte peut atteindre une taille de 10 à 25 mm.

La larve, quant à elle, est de couleur ivoire et peut mesurer jusqu’à 30 mm.

Le stade larvaire est très long puisqu’il peut durer plusieurs années (jusqu’à 5 ou 6 ans voire 10 ans). La durée de cette phase destructrice pour la charpente dépend d’un certain nombre de facteurs tels que le taux d’humidité, la présence d’un champignon lignivore, la nature du bois ou la température.

A l’âge adulte, ces insectes xylophages creusent un trou à la surface pour s’envoler et se reproduire, généralement au printemps ou en été, entre les mois de mai et août voire septembre.

D’autres maisons dans le voisinage peuvent alors être infestées à leur tour.

La petite vrillette

Anobium punctatum

La petite vrillette se satisfait de 10% d’humidité à une température de 20°C. Elle fait son apparition à partir du mois de mai et ce, jusqu’en septembre. Elle peut voler lorsque le temps est chaud et ensoleillé, sinon elle se déplace en marchant. Elle vit principalement dans les maisons sur les bois de feuillus et résineux.

On peut observer des traces de son passage sur les meubles, tableaux, sculptures et ouvrages.

Une fois que les œufs ont éclos, la larve se développe durant une période allant de 2 à 6 ans. C’est pendant cette phase que la petite vrillette fait le plus de ravages en creusant des galeries qui endommagent vos bois de manière considérable.

Une fois le développement larvaire terminé, la nymphose débute et dure 2 à 3 semaines, laissant ainsi place aux adultes.

La petite vrillette sort en dehors du bois en perçant un trou d’environ 1,5 à 2 mm de diamètre.
C’est à partir de ce moment qu’il est possible de constater sa présence grâce aux orifices d’envol apparaissant dans le bois.

La grosse vrillette

Xestobium rufovillosum

La grosse vrillette a besoin d’un taux d’humidité de 22% et d’une température avoisinant les 22°C et 25°C.

Elle apparaît souvent suite à des pluies abondantes, des inondations ou après un cyclone.
La sortie de l’insecte du bois a lieu vers le mois d’avril/mai. Elle est présente dans des maisons, où elle se positionne sur les bois de feuillus et de résineux.

Elle s’attaque principalement aux charpentes, vieux parquets, vieilles boiseries, escaliers et bois d’ouvrages.

Une fois que les œufs ont éclos, la larve se développe durant une période allant de 2 à 10 ans. C’est pendant cette phase que la grande vrillette fait le plus de ravages en se nourrissant du bois et en creusant des galeries qui endommagent celui-ci de manière considérable.

Une fois le développement larvaire terminé, intervient la nymphose qui dure de 2 à 3 semaines.

La grande vrillette sort en dehors du bois en perçant un trou d’environ 2 à 4 mm de diamètre.

Elle est également surnommée « horloge de la mort » car pendant la période d’accouplement le mâle attire la femelle en frappant à répétition sa tête contre le bois, ce qui produit comme un tic tac et génère un bruit quelque peu angoissant.

Pourquoi choisir Exter-Protek ?

Nos techniciens experts sont tous passionnés, formés et expérimentés. Ils vous assurent une prestation professionnelle dont l’unique objectif est votre entière satisfaction. 

Notre qualité de service pour la protection des bois et du bâti, se traduit par des prestations mises en œuvre selon les plus hautes exigences en vigueur :

  • Une analyse de situation exécutée avec rigueur selon des procédures strictes.
  • Des techniciens formés et certifiés selon un label de certification spécifique.
  • Respect des protocoles et référentiels de traitement.
  • Utilisation d’un produit certifié CTBP+.
  • Une prestation personnalisée à chaque situation et en adéquation avec vos attentes.
  • Rapidité d’intervention et accompagnement sans limite viendront parfaire notre service afin de vous apporter la sérénité.
  • Garantie de résultat en cas de réinfestation.
  • Le respect des normes environnementales à haut niveau d’exigences.

Autres insectes xylophages présents en France

Les fourmis charpentières

Camponotus spp.

Les fourmis charpentières colonisent le bois pour en faire leur habitat. Les ouvrières peuvent vivre jusqu’à 7 ans alors que les reines atteignent facilement les 15 ans ou plus. Une colonie peut contenir environ 2000 fourmis.

Les lyctus

Lyctus brunneus et linearis

Les lyctus mesurent entre 3 et 7 mm. Ils peuvent s’attaquer aux parquets, aux meubles ou autres objets en bois manufacturés. Visibles principalement pendant la période estivale, ils profitent toutefois dans nos habitations chauffées.

L’hespérophane

Trichoferus holosericeus

Contrairement au capricorne des maisons, le capricorne des bois feuillus apprécie principalement les essences de bois feuillus comme le chêne, mais également le peuplier, le hêtre ou encore le merisier. Adulte, il mesure entre 12 et 25 mm. La larve peut quant à elle mesurer jusqu’à 3,5 mm.

Lundi au vendredi : 8h30 – 18h30 • Samedi : 8h30 – 12h30